En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Catégorie : Salaire Protection sociale

Posté le Mardi 5 janvier 2021 |
Alain Petitjean

Comment réussir 2021 en matière économique, sociale et environnementale ?

L’année 2021 débute avec une situation sanitaire toujours problématique et une crise économique et sociale, étonnamment différée, qui se dessine comme dans un ralenti cinématographique. Il semble difficile dès lors d’anticiper l’avenir. Peut-être nous faut-il changer de focale : ne pas s’attacher au maintien de l’ordre ancien, qui est entré en chaos, mais à l’émergence possible d’un nouvel ordre économique et social. Pour cela, nous mettons en avant dix priorités pour un monde résilient, susceptible de prendre à nouveau son élan. Lire la suite
Posté le Jeudi 3 décembre 2020 |
Alice Rustique

Evolution des salaires en 2021 : vers une année noire ?

La crise du Covid-19 est d’une brutalité sans précédent sur l’économie française. Le marché du travail, et donc le niveau des salaires, vont être durablement affectés par ce choc. Pour la première fois depuis 6 ans, les budgets prévisionnels d’augmentation salariale sont en baisse. Trois facteurs sont de nature à ralentir la hausse générale des salaires : le taux de marge des entreprises a nettement reculé en 2020, le taux de chômage devrait fortement augmenter en 2021 et certains dispositifs de restructuration comme les accords de performance collective (APC) sont en train de se multiplier. Par ailleurs, les dispositifs publics ne permettront pas de contrecarrer cette tendance : la hausse du SMIC sera moindre en 2021 qu'en 2020 et l'augmentation du reste à charge pour le salarié en cas de chômage partiel pèsera sur les salaires. Lire la suite
Posté le Mardi 24 novembre 2020 |
Alice Rustique

Le plan de relance parviendra-t-il à stimuler l’emploi ?

Le choc du Covid-19 sur l’économie française est d’une brutalité sans précédent. Les entreprises sont très fragilisées et les plans de restructurations se multiplient, avec de lourdes conséquences pour l’emploi. Au premier semestre, l’économie a déjà perdu près de 715 000 postes, soit la plus forte destruction d’emplois sur un semestre depuis 1970. Dans le plan France Relance, les mesures en faveur de l’emploi, chiffrées à 15 milliards d’euros, se composent principalement de dispositions sur le chômage partiel de longue durée, sur l’emploi des jeunes et sur la formation professionnelle. Bien qu’elles soient importantes et qu’elles relèvent de plusieurs dimensions, elles restent sous-calibrées par rapport aux destructions d’emplois à venir. Et, dans une conjoncture dégradée, leur effet sur l’emploi risque de ne pas être maximum en raison notamment d’une absence de conditionnalité pour l’activité partielle de longue durée et d’effets d’aubaine pour les primes à l’embauche. On peut ainsi douter de leur capacité à répondre pleinement à la perspective d’une dégradation durable du marché du travail et d’un chômage de masse à venir. Lire la suite
Posté le Lundi 12 octobre 2020 |
Nicolas Fleury

Un plan jeunes ambitieux mais insuffisant contre la précarité

Sur les 100 milliards d’euros du plan France Relance, 6,5 milliards d’euros sont consacrés spécifiquement aux jeunes. Mises en œuvre sur deux ans, ces mesures visent à soutenir l’arrivée prévue de près de 800 000 jeunes sur le marché du travail en septembre 2020 face à la destruction de 800 000 emplois prévue d’ici la fin de l’année. Le plan jeunes représente un financement massif. Ses mesures couvrent une large palette de situations et vient à répondre à des besoins de soutien immédiats. Toutefois, son manque d’articulation avec le reste du plan de relance interroge et l’absence d’un filet de sécurité ne permettra pas à de nombreux jeunes d’éviter de basculer dans la pauvreté. Lire la suite
Posté le Mercredi 6 mai 2020 |
Alain Petitjean

En sortie de crise, quelles solutions pour l’emploi ?

Après le déconfinement, une relance de la production économique devra s’organiser, et avec elle un retour à l’emploi des travailleurs ayant perdu leur poste, ou le retrouvant après une longue suspension. Dans le débat public sont apparues rapidement des exhortations au « travailler plus » sous trois formes : une hausse du temps de travail via une réduction des jours de congé et de réduction du temps de travail (RTT), une baisse des salaires, une remise en cause des 35 heures. Faire travailler plus les salariés en emploi est alors présenté comme une mesure de bon sens. Nous verrons au contraire qu’il n’en est rien et que le retour de ces antiennes n’a pas lieu d’être considéré. Lire la suite
Posté le Mardi 28 avril 2020 |
Luc Bérard de Malavas, Philippe Gervais, Antoine Rémond

Chômage partiel : pour une acquisition de droits à retraite au régime général

L’activité partielle ne permet pas d’acquérir de droits à la retraite au régime général, excepté pour le cas particulier de l’indemnité complémentaire éventuellement versée par l’entreprise pour les salaires supérieurs à 4,5 SMIC. Cette situation n’est pas logique car le chômage permet d’acquérir des droits au régime général, ce qui est également le cas de l’activité partielle dans le régime complémentaire Agirc-Arrco. Pour de nombreux salariés, il pourrait en résulter une baisse du montant de la pension qui toucherait davantage les salariés les plus modestes. C’est pourquoi, dans la logique de l’Agirc-Arrco, nous proposons un régime d’acquisition de droits à retraite reposant sur une validation de trimestres et des salaires portés au compte sur la base du salaire perdu. Lire la suite
Posté le Mercredi 15 avril 2020 |
Nicolas Fleury, Alice Rustique

Coronavirus : quels effets sur le chômage ?

La pandémie de Covid-19 en cours affecte fortement l’activité économique et fragilise la situation des salariés. Les mesures de confinement général édictées dans de très nombreux pays d’Europe et du monde se traduisent par un arrêt au moins partiel des activités économiques. Les premiers chiffres de chômage disponibles montrent une augmentation très forte dans certains pays (USA, Canada, Russie, Inde, Norvège, etc.). En Europe, de nombreux pays ont recouru massivement au chômage partiel. Si, jusqu’à présent, l’emploi a été globalement préservé, plusieurs conditions devront être remplies pour contenir les destructions d’emplois à l’issue de l’épidémie. Parallèlement, des mesures de lutte contre le chômage et de soutien aux demandeurs d’emploi seront nécessaires. Lire la suite
Posté le Mardi 14 avril 2020 |
Alice Rustique

L’Europe à l’épreuve du coronavirus

La pandémie de Covid-19 représente un défi sans précédent pour les pays européens et un choc majeur pour l'économie du continent. Face aux difficultés des pays membres, la réponse à la crise a tout intérêt à être européenne, massive et coordonnée. Mais pour l’instant, les mesures prises sont limitées et certains pays affichent peu de solidarité. Pourtant, l’Europe, déjà fragilisée par le Brexit et par les tensions nationalistes, joue probablement son avenir lors de cette crise. Lire la suite
Posté le Vendredi 20 mars 2020 |
Nicolas Fleury, Alice Rustique

Face aux conséquences économiques et sociales du coronavirus, quelles réponses pour quelles mutations ?

La pandémie en cours liée au coronavirus fragilise fortement l’activité économique et la situation des personnes. Passant à un stade supérieur suite à la décision de confinement général le 16 mars 2020, le ralentissement de l’activité appelle des réponses massives et rapides. En plus de la suspension des réformes en cours dans l’agenda politique (incluant la réforme des retraites), plusieurs mesures de soutien, à l’économie et aux salariés, ont ainsi été annoncées ces derniers jours. Ces réponses fortes peuvent suggérer de possibles et importantes mutations dans les conceptions économiques et politiques à plus long terme. Lire la suite
Posté le Mercredi 19 février 2020 |
Alice Rustique

Le débat répartition/capitalisation sous l’angle du rendement financier

Depuis quelques mois, la réforme des retraites du gouvernement ne cesse de susciter analyses et critiques. Mais elle a également pour conséquence de relancer le vieux débat entre système de retraite par répartition et par capitalisation. Les avocats de la capitalisation revendiquent souvent sa supériorité en expliquant que ce système a un taux de rendement financier durablement supérieur à celui du système par répartition. Ce papier cherche à comparer les rendements fictifs des deux systèmes sur longue période en France. Il montre que les hypothèses de calcul sont déterminantes et que le choix du système ne peut reposer uniquement sur des écarts de rendement. Lire la suite

Inscrivez-vous à la newsletter du Centre Etudes & Prospective 

* : 
* : 
 : 
* : 
 : 

Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données Personnelles (RGPD) n° (UE) 2016/679 du 27 avril 2016, mis en application le 25 mai 2018, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, en adressant un mail à caroline.olivier@groupe-alpha.com.
* : champ obligatoire